Alentours \ Belluno

Les Celtes l'appelaient "belo-dunum", la ville resplendissante. Belluno est la porte d'entrée dans le monde magique des Dolomites, les montagnes qui ont fasciné et inspiré de nombreux artistes, dont le grand écrivain Dino Buzzati

Cette belle ville se trouve sur une terrasse rocheuse, au centre d'une vaste cuvette sillonnée par la rivière Piave, fermée au nord par les Dolomites de Feltre et d'Agordina et au sud par les Préalpes de Belluno.

Belluno est une ville à vivre sans hâte, à pied, à la découverte des palais raffinés d'empreinte vénitienne, au détour des places pittoresques, à l'échelle humaine.

Son centre urbain présente l'architecture classique de la ville lagunaire, sauf que l'on ne trouve pas de calli et de campielli (ruelles et petites places de Venise), mais des constructions d'une telle légèreté aérienne qu'elles ont valu à Belluno le nom de "petite Venise de Montagne".

Depuis 1404, année où la ville se livra spontanément à la République Sérénissime, et jusqu'en 1797, elle connut une période de grande splendeur artistique et économique.

On en trouve des témoignages dans les très beaux palais de la Piazza del Duomo, aujourd'hui coeur de la vie culturelle et politique de Belluno : le Palais de Justice, le vieil Evêché, le Palais des Recteurs et le Palais Rouge, siège de la mairie.

On peut admirer non loin la basilique dédiée à Notre-Dame de l'Assomption et à Sain-Martin l'Evêque, conçue par Tullio Lombardo. Elle abrite des peintures de Cesare Vecellio, Palma le Jeune, Jacopo Bassano, Gaspare Diziani. A l'extérieur se dresse le beffroi, complété sur des plans de Filippo Juvarra, avec sa coupole caractéristique "en oignon". Un peu plus loin, la Place des Herbes nous attend, ancien siège du marché, entourée des plus beaux palais privés de style gothique-renaissance.

Belluno est aussi célèbre pour avoir donné naissance à Dino Buzzati, grand écrivain et journaliste, qui a évoqué dans de nombreuses oeuvres le charme de sa ville et des Dolomites.